Tout l'immobilier à Saint Fargeau, Auxerre, Chablis et Bonny sur Loire
26 mai

Une dernière visite s’impose avant d’acheter une maison à Saint-Fargeau !

Concept audit et achat immobilier de maison

Vous êtes sur le point d’acheter une maison à Saint-Fargeau ? Demain, vous aurez enfin les clés, le titre de propriété, il n’y aura plus qu’à poser vos meubles et vos cartons et à vous la belle vie… Nous vous le souhaitons. Toutefois, avez-vous pensé à accomplir une dernière formalité ? Passez chez le notaire, c’est bien, mais êtes-vous certain que la maison que vous vous apprêtez à acheter à Saint-Fargeau est toujours dans l’état dans lequel vous l’avez trouvée lorsque vous l’avez visitée avant de signer le compromis de vente ?

Et si entre temps, elle avait subi des dommages ? Et si le propriétaire ne l’avait pas débarrassée de ses vieux meubles et objets ? Ou s’il avait emporté cette cuisine équipée qu’il vous a fait payer ? Ne croyez-vous pas qu’une dernière visite s’impose avant de signer l’acte définitif de vente ?

Revérifiez tout
La veille de la signature chez le notaire, vous êtes en droit de demander à l’agent immobilier de revisiter cette maison à Saint-Fargeau pour laquelle vous vous apprêtez à vous endetter sur 20 ans. En général, les professionnels de l’immobilier et acceptent et n’y voient pas d’inconvénient. Une fois dans la maison, revérifiez l’état des murs, des plafonds, des sols, de la toiture… Assurez-vous aussi que le fait d’enlever armoires ou canapé n’a pas fait apparaître des traces suspectes sur les murs comme de l’humidité ou de la moisissure. Il se pourrait bien alors que la maison ne soit pas aussi saine que le vendeur l’a prétendu. Refaites un point sur l’installation électrique, la plomberie, la chaudière… Allumez les ampoules, ouvrez les robinets et mettez la chaudière en route. Assurez-vous que tout fonctionne. Vérifiez également que la cave, le grenier ou le garage ont bien été eux aussi vidés de leur contenu. Pas question que le propriétaire vous laisse son bric-à-brac sur les bras !

Prévenez le notaire
En cas de problème, n’hésitez pas à en parler au notaire. Il peut retenir un montant équivalent aux dommages relevés sur le prix de vente initial de la maison, en attendant que le propriétaire fasse le nécessaire.

O.D. / Bazikpress © Chlorophylle

 

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée