Tout l'immobilier à Saint Fargeau, Auxerre, Chablis et Bonny sur Loire
24 mar

Pourquoi acheter une maison à Cosne-Cours-sur-Loire ?

cl en main sur pancarte et cl de maison,concept de construction

L’immobilier se porte bien. Alors que 2016 a été une année exceptionnelle, 2017 démarre sur les chapeaux de roue ! Les Français ne font pas, en effet, preuve d’attentisme et se lancent « sans modération » dans des projets immobiliers ! La raison ? Elle est peut-être à chercher dans l’étude du Crédit Foncier : « Propriété et générations regards sur la constitution et la transmission du patrimoine immobilier », réalisée par Elabe. En effet, l’immobilier et les Français, c’est une longue histoire d’amour. Et en 2017, l’immobilier et toujours considéré comme une valeur refuge. De quoi bien placer son argent et préparer l’avenir. Et la pierre est une aspiration de génération en génération. La propriété immobilière réunit en effet toutes les générations. À tous les âges, elle est privilégiée pour la constitution d’un patrimoine. Vous voulez acheter une maison à Cosne-Cours-sur-Loire ? Voici ce que pensent les Français de l’investissement immobilier !

Que dit l’étude ?
Les Français aspirent dans leur immense majorité à devenir propriétaires de leur logement. 92 % d’entre eux jugent positif le fait d’être propriétaire d’un logement (dont 45 % très positifs). Cette vision de l’immobilier est partagée par toutes les générations ! À la question “être propriétaire, pourquoi ?”, 67 % des Français répondent : pour être chez soi. La propriété est également perçue comme un moyen de se constituer un patrimoine (49 % du total des citations) à transmettre à ses enfants (54 %). 33 % réaliseraient un investissement locatif s’ils recevaient une importante somme d’argent, mais 30 % achèteraient leur résidence principale et 9 % une résidence secondaire ! La propriété est également un moyen d’indépendance (37%). Chez les plus jeunes, la propriété est synonyme de fierté (29 % chez les 25-34 ans) et de réussite sociale (27 % chez les 18-24 ans).

Transmettre un patrimoine est une ambition partagée par toutes les générations
Si l’importance de la transmission est consensuelle, elle partage les Français quant à l’attitude à adopter de son vivant pour transmettre : une courte majorité relative (39%) juge qu’il faut transmettre ce qu’il reste après avoir vécu le mieux possible. A l’inverse, 32% affirment qu’il faut transmettre le plus possible.

O.D. / Bazikpress © Patryssia

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée